Archive for the ‘Historique du bio’ Category

Les origines du bio

L’agriculture biologique est née de l’initiative d’agronomes, de médecins, d’agriculteurs et de consommateurs qui, dans les années 1920, ont généré des principes éthiques et écologiques, et initié un mode alternatif de production agricole privilégiant le travail du sol, l’autonomie et le respect des équilibres naturels.  Et cela fait suite aux conséquences de l’utilisation d’armes chimiques au cours de la première guerre mondiale sur la biodiversité.
A l’approche des années 70, des changements sociologiques importants influencent le développement de l’agriculture biologique. Face à l’apparition d’une agriculture industrielle et de ce fait d’engrais, d’herbicides et de pesticides de synthèse produits par des industries pétrochimiques, l’agriculture biologique fit ses premiers pas. Malgré un début un peu timide, cette dernière connut une évolution accélérée au cours des dix dernières années (ventes de produits biologiques multipliées par dix). Les crises telles que la fièvre aphteuse, la maladie de la vache folle, la grippe aviaire ont favorisé cette progression. La population a commencé à s’inquiéter pour sa santé et pour l’environnement et a donc voulu en savoir plus sur ces aliments consommés quotidiennement. Cela conduit, de nos jours, à ce que beaucoup de personnes consomment bio.


Les dates importantes du Bio.

  • 1840 : Apparition des premières théories sur les bienfaits de l’agriculture appelée de nos jours « bio ».
  • 1910-1920 : Création des premiers engrais chimiques qui inspireront ou sont inspirés des explosifs de la première guerre.
  • 1924 : Des agriculteurs, inquiets des conséquences néfastes de la fertilisation chimique jettent les bases de l’agriculture biodynamique.
  • 1947 : Les principes de l’agriculture biologique sont introduits en France, après la seconde guerre mondiale par des médecins et des consommateurs incriminant les produits chimiques agricoles dans le développement de cancers et maladies mentales.
  • 1981 : les pouvoirs publics français reconnaissent officiellement l’agriculture biologique. Une Commission Nationale est créée, chargée de l’organisation et du développement de l’agricultur
    e biologique en France et de l’homologation des cahiers des charges.
  • 1983 : Mise en place de la Commission nationale de l’agriculture biologique chargée de travailler sur les cahiers des charges. Création du logo AB
  • 1991 : La Communauté Européenne donne un cadre légal à l’appellation « agriculture biologique » : le règlement 2092/91.
  • 1993 : Entrée en vigueur du règlement européen concernant les productions végétales
  • 1999 : Extension du règlement aux productions animales
  • Janvier 2009 : Entrée en vigueur du nouveau Règlement européen relatif à l’agriculture biologique
  • Juillet 2010 : Nouveau logo européen

« Le Bio en France » de Kévin Bertholom

Julien C.

Historique du bio – Marché de l’alimentaire

L’agriculture biologique est une méthode de production agricole basée sur le respect du vivant et des cycles naturels, qui gère la production en favorisant l’agro système mais aussi la biodiversité, les activités biologiques des sols et les cycles biologiques.

Dans les années 1950, l’agriculture avait pour principal objectif de satisfaire les besoins alimentaires immédiats et d’augmenter le degré d’autosuffisance alimentaire au sein de l’Europe. Dans ce but, les techniques étaient orientées vers l’augmentation de la productivité (mécanisation, développement des engrais chimiques et produits phytosanitaires, etc.).

Par la suite, dès les années 1960-1970, les producteurs et les consommateurs ont pris conscience de l’importance de l’environnement et c’est dans ce contexte d’opposition au productivisme agricole que l’agriculture Biologique s’est développée.

Elle a connu son véritable essor dans les années 1980 : accroissement du nombre de producteurs et premières initiatives significatives dans la transformation et la commercialisation de produits bio.

Pour atteindre ces objectifs, les agriculteurs biologiques doivent respecter des cahiers des charges et des règlements qui excluent notamment l’usage d’engrais chimiques de synthèse et de pesticides de synthèse, ainsi que d’organismes génétiquement modifiés[]. Les agriculteurs qui pratiquent ce type d’agriculture misent sur la rotation des cultures, l’engrais vert, le compostage, la lutte biologique, l’utilisation de produits naturels comme le purin d’ortie pour maintenir la productivité des sols et le contrôle des maladies et des parasites.

Aujourd’hui tout le monde veut sa part du gâteau bio. A commencer par la grande distribution qui, selon l’UFC-Que Choisir, a intégré ce business du manger sain et en profite pour augmenter ses marges. Un peu partout, les rayons de produits bio se multiplient et les enseignes spécialisées sortent de terre. Effet de mode ? Simple coup de marketing ? On peut se demander si le bio risque de perdre son âme sous cette avalanche marketing.

Source: http://www.lesproduitsbio.com/fr/category/Bio-historique, http://fr.wikipedia.org/wiki/Agriculture_biologique http://environnement.lefigaro.fr/consommation-produits-bio-histoire.html