ALLIER BIO ET LOCAL

« Il faut que le bio s’impose plus fortement dans la consommation à domicile, et il faut aussi allier bio et local ». Car sur le terrain du local, et sur la piste des circuits courts, l’agriculture traditionnelle est en train de faire un grand revirement, en forme de ralliement. Mais local ne veut pas dire toujours bio c’est là que le bât blesse.

L’idéal pour les agriculteurs bio, c’est que les conventionnels, du local, en viennent au bio. Tout est possible si l’on considère qu’aujourd’hui la grande majorité des jeunes qui s’installent le font en bio. Le tout est de bâtir pour durer : le bio, lui aussi doit être durable. C’est le pari de la nouvelle génération d’agriculteurs bio, qui succèdent aujourd’hui aux pionniers !

Ludmilla.L

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :